image de l'article les règles zéro déchet du blog go green madrid
En français ! 🇫🇷

Les règles zéro déchet

Dans les réunions entre copines, y’a toujours un moment où on se met à parler de nos règles (version règles zéro déchet)… Le sujet phare de tous les goûters entre amies, suivi de prêt par la santé mentale de nos chats respectifs. 

Puisse que vous ne me demandez pas, mais qu’on est entre ami-e-s, je vais vous raconter les miennes de règles, et leur gestion zéro déchet. 

J’ai testé plusieurs types de protection hygiénique zéro déchet depuis quelques années. J’ai évolué, j’en ai préféré certain à des moments puis les ai délaissées pour d’autres. 

Faisons donc le point sur : les serviettes hygiéniques lavables, la cup, les culottes menstruelles.

La cup, incontrounable des règles zéro déchet

la cup pour des règles zéro déchet du blog go green madrid
Crédit : Dans ma culotte

C’est grâce à la cup que je suis entrée dans le monde des règles zéro déchet. Elles sont utilisables pendant 5 ans, sans plastique pourris, et se stérilise (dans de l’eau en ébullition pendant 7 minutes) avant chaque cycle. Voilà pour les infos essentielles. 

J’en ai testé plusieurs : 

Dans tout les cas l’usage de la cup est très pratique – une fois qu’on a chopé le coup de main pour la mettre – à condition d’avoir un toilette avec un lavabo. Il est possible de faire ponctuellement sans lavabo, mais pas à chaque change. 

Quant à la forme de la cup, j’ai préféré celle avec un petit anneau plutôt que celle avec une tige, car au bout d’un moment la tige était devenue le point faible et elle a finit pas casser. 

Depuis mon accouchement, je ne l’utilise plus, car il faudrait que je change de taille, et je suis maintenant plus convaincue par d’autres protections menstruelles. 

En résumé :

+ grande capacité,

– pas toujours super pratique dans les toilettes publiques où tu es déjà en lutte pour tenter de ne rien toucher et qui sont généralement sans point d’eau.

Les serviettes lavables

la serviette lavable pour des règles zéro déchet du blog go green madrid
Crédit : Dans ma culotte

J’ai commencé à utiliser les serviettes lavables la nuit en complément de la cup, et en début/fin de règles. C’est très pratique.

Il faut prévoir un petit sachet pour les transporter dans ton sac en attendant de rentrer à la maison.

Pour les laver, j’ajoute régulièrement une cuillère de percarbonate, directement dans le tambour de la machine, et je les ai depuis des années, sans taches.

En résumé :

+ pratique à utiliser même dehors,

– certaines marques font des modèles très épais, pas toujours super confortable.

La culotte de règle

Crédit : Dans ma culotte

Mon nouveau indispensable. J’en avais acheté deux pendant ma grossesse pour le post-partum et j’ai été ravie de les avoir.

La culotte de règle est depuis, de loin, ma protection périodique préférée. Je vais en acheter deux autres pour avoir le temps de les laver.

En avoir quatre, c’est pas mal.

En résumé :

+ confortable, et super pratique pour la nuit car ça ne glisse pas dans tous les sens.

– certains jours du cycle ne tiennent pas toute la journée, typiquement le jour 2.

Quoi d’autre pour des règles zéro déchet ?

Il existe d’autres méthodes de protection comme les tampons lavables et le free flow que je n’ai jamais testé. Donc je ne me prononce pas.

Si vous avez testé ces méthodes, n’hésitez pas à commenter votre expérience pour enrichir cet article.

Et pour en savoir plus sur les moyens de contraceptions dans le monde je vous pouvez consulter le diaporama de Refinery 29 qui montre les différents «trucs» utilisés par les femmes dans le monde tel que la jupe en peau de chèvre, le trou dans la terre, et la peau de vache…

J’en avais fait une story Instgram, en voici un morceau choisi :

WATERAID/ CHILESHE CHANDA.

On se rend compte de l’inventivité, de la précarité… Dont font preuve les femmes dans le monde.

À l’heure ou beaucoup se plaignent de devoir payer leur masque de protection, parce que c’est de première nécessité et que ça devrait être gratuit … quid des protections menstruelles qui sont nécessaire à la moitié de l’humanité une fois par mois pendant 40 ans de leur vie. 

Et parce que les règles sont un sujet qui me passionne, je vous recommande la génialissime BD de Liv Stromquist «L’origine du Monde», un indispensable de la bibliothèque féministe à offrir à toutes vos copines qui raconte comment le patriarcat à façonné l’image des menstruations au fil des siècles.

Girl Power. Bisous

Pour ne pas perdre de vue cet article «Pin It»

fléchage del articulo de zero waste madrid

p.s : cet article contient des liens sponsorisés, ce qui me permet de financer les frais de mon blog sans utiliser de publicités envahissantes.

Deja un comentario